Clinique Halte-Mieux-être

Clinique Halte-Mieux-être

Pour améliorer votre qualité de vie

Blogue

Quand nous élaborons un plan de traitement à la Clinique Halte-Mieux-être, nous désirons vous offrir différents outils pour améliorer votre vie et vous aider à atteindre vos objectifs santé. Cette optique s'inscrit dans notre approche holistique de la massothérapie spécialisée et dans notre souci d'un service à la clientèle hors pair.


Ce blog se veut donc une boîte à outils pour les amis, clients et futurs clients de la clinique. Vous pouvez consulter les articles, les commenter et poser vos questions. :)

afficher :  plein / résumé

Adopter une bonne posture de sommeil pour se lever en forme

Publié le 15 novembre 2014 à 0:05 Comments commentaires (2)

Henri dort sur le dos, raide comme une barre sans oreiller, tandis que Jeanne, sa femme, dort sur le côté droit avec les jambes allongées et sa tête déposée sur deux oreillers minces. Cédric, leur fils de 16 ans, lui, dort en étoile sur le ventre entouré de ses six oreillers. Bien qu’ils aient une position pour dormir complètement différente, ils ont un point en commun : le matin, ils se réveillent avec des douleurs musculaires.

Pendant le jour, nous accumulons des tensions de toutes sortes. Pendant la nuit, l’idéal est de pouvoir relâcher les muscles. Pour y arriver, nous devons adopter une position de sommeil dite neutre qui doit tenir compte de l’axe naturel de la colonne vertébrale et de la tête : les régions lombaire, dorsale, cervicale et de la tête doivent être enlignées. Cet article n'a pas la prétention d'être une évaluation complète des positions de sommeil, mais vous y retrouverez des conseils généraux faciles à mettre en pratique pour améliorer votre position de sommeil.

Se coucher sur le ventre

Si comme Cédric, vous recherchez le calme et la liberté en dormant sur le ventre, vous êtes certainement de ceux qui se réveillent avec des douleurs au cou et au bas du dos. Vous avez possiblement de fréquents maux de tête. Si c’est votre cas, je vous suggère fortement d’apprendre à dormir sur le dos ou sur le côté.

Pour réussir à dormir sur le ventre adéquatement, il faudrait dormir les jambes relevées en grenouille et mettre un oreiller sous le ventre pour rétablir une bonne courbure de la colonne vertébrale dans la région lombaire (bas du dos). Pour sauvegarder les muscles de votre cou, il faudrait garder la tête droite, dans le bon axe; c’est le plus difficile dans cette position. Pour y arriver, vous ne devez pas dormir la tête sur le côté, mais bel et bien le nez vers le matelas. Dans cette position, et pour respirer librement, il faudrait surélever le corps en entier avec des oreillers et en mettre un sous le front pour libérer le visage; le danger est d’avoir la nuque vers l’arrière. Vous comprenez alors que dormir sur le ventre dans une position anatomiquement adéquate est un défi en soi. C'est pourtant dommage, je vous l'accorde!

Se coucher sur le dos

La confiance qu’Henri témoigne par son habitude de dormir sur le dos est belle à voir; on dirait un soldat prêt à réagir. À son réveil, Henri a certaines lourdeurs dans les jambes et des douleurs au niveau des genoux; il a la sensation que sa tête est lourde. Il lui arrive, également, d’avoir un inconfort au bas du dos, persuadé que c’est parce qu’il travaille fort physiquement; ce qui peut être effectivement une partie de la réponse.

Se coucher sur le dos, est une excellente façon de dormir. Il faut néanmoins s’assurer que notre position soit la plus neutre possible pour que notre musculature relâche complètement. Ajoutons donc du confort à cette position de sommeil. Pour qu’Henri et vous puissiez vous réveiller en pleine forme et que vous soyez prêt à affronter votre quotidien, je vous suggère de dormir avec un oreiller mince sous vos épaules et votre tête; la circulation sanguine se fera mieux et diminuera la sensation d’avoir une tête lourde au réveil; assurez-vous que vos oreilles soient au même niveau que les épaules. Je vous suggère également de mettre un oreiller sous vos genoux; de cette façon les tensions aux genoux et au bas du dos seront diminuées; puisque la circulation sanguine sera améliorée, vous n’aurez pas la sensation d’avoir les jambes lourdes. N’hésitez pas à mettre également un oreiller sous les cuisses pour diminuer davantage vos tensions au niveau lombaire.

Se coucher sur le côté

Beaucoup de gens, comme Jeanne, dorment sur le côté. C’est une bonne habitude à prendre. Il faut tout de même s’assurer de notre confort et garder notre colonne vertébrale dans l’axe. Dans le cas de Jeanne, elle a de petites raideurs au niveau du cou et son dos la fait souffrir à son réveil. C’est peut-être votre cas aussi!?!

Voici quelques conseils pour améliorer votre sommeil dans cette position chaleureuse et réconfortante. Commençons par l’oreiller : assurez-vous d'en avoir un de la bonne épaisseur, de sorte que votre tête reste dans le même axe que votre colonne vertébrale. Plus votre épaule est large, plus votre oreiller sera épais. Attention de ne pas dormir la tête trop haute ou trop basse.

Pour obtenir un bon relâchement au niveau du dos et des jambes, je vous suggère de replier les deux jambes pour recréer la position du fœtus et d’installer un oreiller entre vos deux jambes. Si vous préférez replier une jambe plus que l’autre, privilégiez celle sur le dessus. Vos bras pourront être pliés, un peu comme vos jambes. Si vous choississez de dormir contre un oreiller de corps, une partie de l'oreiller sera entre vos jambes, vos bras entoureront l'oreiller au niveau de votre thorax.

Fait intéressant, si vous dormez sur le côté gauche, votre circulation sanguine sera meilleure!

Une nouvelle habitude de vie

Chaque personne gagne à évaluer sa posture de sommeil pour se réveiller en forme et sans douleur. Quand les gens viennent me voir à la Clinique Halte-Mieux-être et en examinant leurs habitudes de vie, la position du sommeil est souvent à corriger. Un bon massage aide à diminuer les douleurs et les contractures musculaires, mais si vous désirez que les effets de la massothérapie durent le plus longtemps possible, il faut changer certaines habitudes. Je suis là pour vous y aider et vous nous pourrons en discuter dans le cadre de nos rencontres.

Il faut 21 jours pour adopter une nouvelle habitude de vie; alors ne baisser pas les bras… Après quelques semaines, vous apprécierez le confort de votre nouvelle position de sommeil.


Bon repos!



Normand-Jimmy Gamache, masso-kinésithérapeute

 

Cure de citron

Publié le 15 novembre 2014 à 0:00 Comments commentaires (0)

La cure de citron est un excellent moyen de diminuer son acidité corporelle. Le citron est riche en sels minéraux (éléments basiques) et c'est pourquoi il est efficace dans la lutte contre l'acidité. Il est vrai, aussi, que le citron est un fruit riche en acide citrique et nous pourrions croire, à tord, qu'il va contribuer à acidifier notre organisme. En fait, cet acide est éliminée très rapidement par les poumons laissant alors les sels minéraux du citron faire son travail.

 

Quand faire la cure?

Cette cure pourra être faite deux fois par année en mars et en septembre, lorsque les grands changements de saison se font sentir.

 

Qui peut faire cette cure?

Toute personne voulant améliorer sa santé et ceux qui souffrent de pathologies reliés à une grande acidité corporelle telle que l'inflammation chronique, l'ostéoporose, diminution de l'efficacité du système immunitaire, migraines, insomnie, arthrite, fatigue, et autres.

 

Par contre, cette cure ne sera pas conseillée pour une personne souffrant de faiblesse métabolique. Vaut mieux vérifier auprès d'un professionnel si vous avez des doutes.

 

Le déroulement de la cure

La cure de citron biologique se déroule sur 20 jours, de la façon suivante:

 

  • Jour 1 : prendre le jus d'un citron
  • Jour 2 : prendre le jus de deux citrons
  • Jour 3 : prendre le jus de trois citrons
  • Jour 4 : prendre le jus de quatre citrons
  • Jour 5 : prendre le jus de cinq citrons
  • Jour 6 : prendre le jus de six citrons
  • Jour 7 : prendre le jus de sept citrons
  • Jour 8 : prendre le jus de huit citrons
  • Jour 9 : prendre le jus de neuf citrons
  • Jour 10 : prendre le jus de dix citrons
  • Jour 11: prendre le jus de dix citrons
  • Jour 12 : prendre le jus de neuf citrons
  • Jour 13 : prendre le jus de huit citrons
  • Jour 14 : prendre le jus de sept citrons
  • Jour 15 : prendre le jus de six citrons
  • Jour 16 : prendre le jus de cinq citrons
  • Jour 17 : prendre le jus de quatre citrons
  • Jour 18 : prendre le jus de trois citrons
  • Jour 19 : prendre le jus de deux citrons
  • Jour 20 : prendre le jus d'un citron

 

 

Autres trucs pour diminuer sa trop grande acidité

Évidemment, une cure n'est pas une solution éternelle ou miracle; c'est un outil parmi tant d'autres. Il faut donc changer certaines habitudes de vie (petit à petit) pour améliorer sa santé. Voici quelques trucs simples pour vaincre une trop grande acidité et diminuer, au maximum, ses conséquences:

 

  • Buvez beaucoup d'eau;
  • Faites de l'exercice sur une base régulière;
  • Diminuer les aliments acides ou acidifiants (café, thé, les sucres et les aliments raffinés, les viandes rouges et les charcuteries, par exemple);
  • Augmenter la consommation des aliments alcalinisants (pomme de terre, courge, concombre, banane, poire, melon miel, raisins secs, noix, riz, couscous, par exemple);
  • Relaxer (prendre du temps pour soi, se faire masser, prendre un bain d'eau chaude avec de la boue de tourbe, rire, par exemple).

 

 

Pour obtenir d'autres trucs et de l'aide pour améliorer votre santé, lutter contre le stress et vos douleurs musculo-articulaires, n'hésitez pas à communiquer avec la Clinique Halte-Mieux-être.

 

Bonne cure!



Normand-Jimmy Gamache, propriétaire de la Clinique Halte-Mieux-être, Masso-kinésithérapeute

 


Rss_feed